Non classé

FAQ – CAP

Contenu et organisation de la formation

Quelles matières sont enseignées ? Quel est le programme?

La formation comporte :

des enseignements professionnels représentant un peu plus de la moitié de l’emploi du temps. Ils
se déroulent sous forme de cours, de TP (travaux pratiques) et de travaux en
atelier (réalisation, mise en service et maintenance d’une installation
électrique).

des enseignements en co-intervention sont aussi proposés : le professeur de la spécialité professionnelle intervient
avec le professeur de français et avec le professeur de mathématique. Des
heures sont également consacrées à la réalisation d’un chef-d’œuvre (projet
pluridisciplinaire destiné à témoigner de l’acquisition des gestes
professionnels).

des enseignements généraux : français, histoire-géographie, enseignement moral et civique,
mathématiques-physique-chimie, prévention-santé-environnement, langue vivante,
arts appliqués et culture artistique, EPS. Ils couvrent presque la moitié de
l’emploi du temps hebdomadaire.

des heures dédiées à la consolidation des acquis, à l’accompagnement
personnalisé et à l’accompagnement au choix d’orientation (sous la forme de
soutien, d’aide individualisée, de tutorat ou encore d’aide à la poursuite d’études).

des périodes de formation en milieu professionnel de 12 à 14 semaines de stages réparties sur les 2 ans.

 

Quelle est la durée de la formation ?

2 ans, en règle générale. Pour des cas très particuliers, le CAP peut également être envisagé en un an ou en 3 ans.

 

Quelles sont les modalités de préparation de la
formation ? (Sous statut scolaire, par apprentissage) ?

Au lycée Diderot, le CAP Electricien
n’est possible que sous statut scolaire.

 

La formation comporte-t-elle des
périodes de stages ?

14 semaines de formation en entreprise (6 en première
année et 8 en terminale)

Quel est le nombre d’heures de
cours par semaine ?

27 heures/semaine dont 11 d’enseignement professionnel
(en 1ère année)

Quelle est la quantité de travail personnel à fournir ? (Nombre
d’heures par semaine)

Il est raisonnable de penser qu’une moyenne d’une heure de travail personnel chaque jour (en dehors des DM) est nécessaire. Être attentif en cours et y participer activement le sont autant.

Comment sont organisés les examens
? (Devoirs à la maison, devoirs sur table, examen final)

Il y a des contrôles en cours de formation (CCF)

Y a-t-il des habilitations à
passer ?

Oui, les élèves sont formés à l’habilitation durant les 2 années de formation. Il leur sera délivré un certificat en fin de CAP qui leur permettra d’être habilité par leur futur employeur.

Admission


Y a-t-il une
sélection à l’entrée de ces formations ? (Dossier, concours, entretien)

L’admission en 1ère année de CAP se fait sur dossier et
après avis favorable du conseil de classe de 3ème.
Les
affectations se font par l’application académique AFFELNET en fin de 3ème qui affecte tous les élèves de 3ème en fonction de leurs vœux, de leurs résultats scolaires, et des places disponibles.

Quelles sont les démarches à
effectuer pour s’inscrire ?

Les élèves doivent formuler dans leurs vœux en fin de 3ème
les formations de notre établissement qui les intéressent


Combien y a-t-il de places dans la formation ? Combien d’élèves ont
postulé l’année dernière ?

24 places (12 par groupe)


Quelles sont les compétences pour être admis/e et réussir dans cette
formation ?

La motivation est le moteur essentiel, l’assiduité
compte également.

Coût de la formation

Quel est le coût de la formation
? (Frais d’inscription, frais de scolarité, hébergement…)

Pas de frais particuliers, en dehors des frais éventuels
de demi-pension et d’internat.

Y a-t-il des dépenses liées à
l’achat d’équipement professionnel ?

Non, hormis les fournitures classiques.

Les EPI (équipements de protection individuel) seront mis à disposition par l’établissement.
Le matériel nécessaire à la
réalisation d’ouvrage électrique est également fourni aux élèves en début
d’année scolaire. Un casier est mis à leur disposition pour laisser le matériel
dans l’atelier.

Existe-t-il des aides financières
?

Il existe des bourses d’Etat et le fond social lycéen

Après le CAP

 

Quelles sont les poursuites
d’études possibles ?

Il est possible, sous
certaines conditions, de poursuivre des études en 1 an avec une mention
complémentaire (MC) ou en 2 ans en bac professionnel ou en brevet professionnel
(BP). Les poursuites d’étude se font essentiellement en :

Bac pro Métiers de l’électricité et de ses
environnements connectés

Bac pro Technicien de maintenance
des systèmes énergétiques et climatiques

Bac pro Technicien en installation
des systèmes énergétique et climatique

CAP Monteur en installations
thermiques

MC Maintenance des systèmes
embarqués de l’automobile

MC Maintenance en équipement
thermique individuel

MC Sécurité civile et d’entreprise

Ce lien  vous donnera des informations sur les formations citées ci-dessus  

 

Quel(s) métier(s) est-il possible
d’exercer après la formation ? Dans quel(s) secteur(s) professionnel(s) ?

L’insertion dans la vie active est une suite logique
après un CAP. Pour leur permettre d’entrée dans la vie active, une habilitation
est remise aux élèves diplômés qui atteste de leur acquisition de toutes les
compétences professionnelles du métier d’électricien allant de la production
d’énergie jusqu’à son utilisation.

Les titulaires de ce diplôme sont
capables de mettre en œuvre et d’intervenir sur des installations électriques
et sur les réseaux de communication, dans les domaines suivants :

– production,
– transport,
– distribution,
– transformation et maîtrise de l’énergie
électrique.

Les missions principales des titulaires du CAP électricien
sont :

– Maîtriser les aspects normatifs et
réglementaires des installations électriques et de la sécurité des personnes et
des biens ;

– Réaliser des installations électriques,
– Contribuer à la performance énergétique des
bâtiments,

– S’adapter à l’évolution des techniques,
– Respecter les réglementations
environnementales,

– Communiquer avec le client sur le
fonctionnement de son installation.

Ainsi, les titulaires du CAP électricien peuvent
intervenir dans plusieurs secteurs d’activités (le bâtiment, l’industrie,
l’agriculture, les services, les infrastructures, etc..) pour y exercer les
métiers suivants :

– Électricien/ne,
– Installateur/trice
électricien/ne,

– Installateur/trice
domotique,

– Câbleur fibre optique,
– Monteur électricien,
– Electromécanicien/ne,
– Monteur/euse en
réseaux de distribution électrique,

– Monteur/euse-câbleur/euse.

Etc.

Est-ce qu’on peut se mettre à son
compte après un CAP ?

Légalement oui. Il faut être majeur. Il sera nécessaire
de se rapprocher de la Chambre des Métiers et demander un KBIS suivant le
statut (auto-entrepreneur, SARL, URL, …).

Le CAP sera demandé par l’assureur pour la garantie
décennale.

Informations sur les périodes de stages en entreprise

Objectif de la formation :

Au terme de sa formation, le futur diplômé sera capable de s’intégrer dans une équipe de productique mécanique, d’être autonome et de situer son activité dans le cadre global de l’entreprise.

C’est dans cette perspective qu’il mettra en œuvre son savoir-faire dans les domaines suivants :

– la préparation décentralisée des processus opératoires relatifs à l’ensemble des composants, du système de production,
– la préparation, le préréglage et la gestion des outillages de coupe, des systèmes d’installation et d’alimentation des pièces,
– La fabrication et le contrôle dimensionnel des pièces réalisées,
– La conduite, le suivi, l’optimisation et le traitement des anomalies du système de production.

2nde Métiers de la Réalisation de Produits Mécaniques

Objectif de la formation :

Au terme de sa formation, le futur diplômé sera capable de s’intégrer dans une équipe de productique mécanique, d’être autonome et de situer son activité dans le cadre global de l’entreprise.

C’est dans cette perspective qu’il mettra en œuvre son savoir-faire dans les domaines suivants :

– la préparation décentralisée des processus opératoires relatifs à l’ensemble des composants, du système de production,
– la préparation, le préréglage et la gestion des outillages de coupe, des systèmes d’installation et d’alimentation des pièces,
– La fabrication et le contrôle dimensionnel des pièces réalisées,
– La conduite, le suivi, l’optimisation et le traitement des anomalies du système de production.

 

2nde Métiers du Numérique et de la Transition Énergétique

Objectif de la formation :

Au terme de sa formation, le futur diplômé sera capable de s’intégrer dans une équipe de productique mécanique, d’être autonome et de situer son activité dans le cadre global de l’entreprise.

C’est dans cette perspective qu’il mettra en œuvre son savoir-faire dans les domaines suivants :

– la préparation décentralisée des processus opératoires relatifs à l’ensemble des composants, du système de production,
– la préparation, le préréglage et la gestion des outillages de coupe, des systèmes d’installation et d’alimentation des pièces,
– La fabrication et le contrôle dimensionnel des pièces réalisées,
– La conduite, le suivi, l’optimisation et le traitement des anomalies du système de production.

Les activités de l’Association Sportive du lycée Diderot

11 Juin 2020 – Le lycée Diderot reprend le sport après le confinement.

https://www.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2020/06/11/l-association-unss-du-lycee-diderot-de-belfort-parcourt-25-km

L’équipe de Basket du lycée Diderot 3ème du championnat de l’aire urbaine

Belle performance pour nos jeunes basketteurs qui se sont classés 3ème du championnat. Leurs enseignants étaient fiers de les récompenser à la hauteur de leur performance.

Le lycée Diderot champion de France UNSS de boxe dans la catégorie sport partagé

Un bel exemple d’inclusion des personnes en situation de handicap à travers le sport scolaire ici en l’occurrence les élèves de l’IEM (Institut d’Education Motrice) THERESE BONNAYME de Belfort (90)

Bravo aux jeunes :

GAAG Lise (IEM)
SCHARLY Eddy
JARDOT Théo
ISUFI Eraldo

Des champions et championnes de boxe ont participé activement à notre projet d’inclusion des personnes en situation de handicap à travers le sport en se mettant volontiers en fauteuil pour boxer avec Lise GAAG, notre élève, dans le ring situé au milieu de la salle des championnats de France. De grandes et belles personnes par leurs boxe, leurs humanité, leurs bienveillance et gentillesse. Il s’agit de :

FRIHA Elias. 23 ans, Master 1 en STAPS à l’INSEP : Membre de l’équipe de France depuis 7 ans. Champion de France 2009 et 2012. Participation aux championnats d’Europe et du Monde. Médaillé de bronze aux jeux Méditerranéens. 85 combats, 65 victoires.

WONYOU Johanna. 17 ans, Terminale ES (de dos sur la photo avec la veste “France”).  Elle débute la boxe en 2014.  Médaillée de bronze aux championnats du Monde à Taïpei à Taïwan en 2015. Championne de France en 2016, 2017 et 2018. 47 combats, 40 victoires.

MOTHMORA Michel : Champion du Monde WBF poids moyen en 2016 à Matouri en Guyane contre le brésilien John Anderson CARVALO. Combat gagné au points en 12 reprises de 3mn.

Formation 2

le lorem ipsum…..

Formation

le lorem ipsum…